Ce site utilise des cookies nécessaires au fonctionnement du site. Si vous êtes d'accord, nous installerons également un cookie, qui est utilisé à des fins statistiques anonymes. Cela nous aide à mieux concevoir notre site Web et à offrir exactement le contenu que le visiteur recherche.
Détails (en anglais)

Necessary cookies help to make a website usable by enabling basic functions such as page navigation and access to secure areas of the website. The website may not function properly without these cookies.

NameProviderPurposeExpiry
modxcmssession technik-museum.de The cookie is required for secure login and detection of spam or website abuse. Session
PHPSESSID technik-museum.de The cookie is required for secure login and detection of spam or website abuse. Session
frontend technik-museum.de Necessary for the assignment and storage of the shopping cart in the shop. Session
frontend_cid technik-museum.de Necessary for the assignment and storage of the shopping cart in the shop. Session
external_no_cache technik-museum.de Technically necessary cookie for the performance of the website. Session
cmnstr technik-museum.de Saves the consent status of the user for cookies. 1 year

Statistics cookies help website owners understand how visitors interact with Web pages by collecting and reporting information anonymously.

NameProviderPurposeExpiry
_ga Google Registers a unique ID that is used to generate statistical data about how the visitor uses the site. 2 years
_gat Google Used by Google Analytics to limit the request rate. 1 day
_gid Google Registers a unique ID that is used to generate statistical data about how the visitor uses the site. 1 day

La vedette de secours John T. Essberger

Le JOHN T. ESSBERGER est construit en 1975 sur le chantier naval de Schweers à Bardenfleth sur la Weser inférieure. C’est le premier bateau de la grande classe des 44 mètres de la Société allemande de sauvetage de naufragés (DGzRS). Ses trois moteurs développent ensemble 7200 ch. et permettent d’atteindre une vitesse de 26 nœuds (env. 48 km/h). Comme toutes les vedettes de secours de la DGzRS, le John T. Essberger est une construction soudée qui ne chavire pas et se redresse automatiquement : elle est entièrement composée d’un métal léger à l’épreuve de l’eau de mer et construite dans le système éprouvé des anneaux de raidissement en réseau, de telle sorte que sa coque fait preuve d’une très grande résistance en cas de contacts éventuels avec le fond marin.

La vedette de secours possède une embarcation de secours, un hôpital de bord, un équipement extincteur et une pompe de cale, un pont hélicoptère, une autre embarcation pneumatique à coque rigide rapide ainsi que des dispositifs importants de communication, de navigation et de secours. En cas de dommage majeur survenant en haute mer, les vedettes de secours de cette taille peuvent accueillir sous le pont plus de 300 naufragés. Le JOHN T. ESSBERGER est stationné depuis sa mise en service à l’île de Fehmarn, en mer Baltique occidentale. L’équipage régulier se compose de 13 sauveteurs, dont six sont systématiquement sur de « garde ». Le bateau est baptisé du nom de l’armateur hambourgeois et mécène de la DGzRS, John T. Essberger (1886 – 1959).

À l’issue d’un spectaculaire périple, le John T. Essberger est arrivé au MUSÉE DES TECHNIQUES DE SPIRE. La vedette, restaurée avec un grand soin est désormais accessible à nos visiteurs – qui peuvent aussi en découvrir l’intérieur.