Nos portes sont ouvertes et nous avons pris de nombreuses mesures sanitaires contre le Corona. Nous nous réjouissons de votre visite !

Mini sous-marin Seehund

Le « Seehund » appartenait comme le « Biber » aux petites unités de combat de la marine de guerre allemande, qui ont été construites vers la fin de la Seconde Guerre mondiale. Contrairement à son malheureux petit frère, le « Seehund » s'est avéré être un système d'arme puissant.

C'était un sous-marin avec toutes les installations que l'on trouvait sur les grands navires. Il avait un moteur diesel pour la surface et un moteur électrique pour la navigation sous-marine. L'autonomie était d'environ 300 milles nautiques à une vitesse de sept nœuds / heure. La profondeur maximale de plongée était de 70 mètres. L'un des problèmes était la navigation. L'orientation se faisait soit à l'aide du dispositif d'écoute, soit par le tuyau de mer, qui n'avait cependant qu'une longueur de trois mètres. Le bateau était également équipé de deux compas.

De la fin de 1944 jusqu'à la fin de la guerre, environ 70 sous-marins seehund sont arrivés au front. Leurs domaines d'application étaient la baie d'Allemagne et la Manche. Sous la direction du capitaine de corvette Brandi, ils ont coulé 93 000 tonneaux de jauge brute de navires ennemis et un destroyer avec des pertes relativement faibles. Le spécimen dans le Musée Technique de Spire a été découvert lors du dragage d'un chenal et a été acheté par un membre du club en 1984.

Données techniques :
Année de construction : de 1944 | Déplacement d'eau : 14,9 t | Longueur : 11,9 m - Largeur : 1,7 m | Tirant d'eau : 1,74 m | Équipage : 2 hommes | Matériel : 2 torpilles