Nos portes sont ouvertes et nous avons pris de nombreuses mesures sanitaires contre le Corona. Nous nous réjouissons de votre visite !

Lunar Roving Vehicle (LRV)

Le « Lunar Roving Vehicle » (LRV), désigné aussi comme étant une auto lunaire, a été conçu pour augmenter le rayon d'action des astronautes et pouvoir faire des recherches sur des surfaces lunaires scientifiquement intéressantes, qui étaient plus éloignées de l’aire d’atterrissage, et pouvoir y prélever des échantillons. Il fut utilisé lors des trois dernières des six missions d'atterrissage lunaire (Apollo 15 - 17). La photo ci-dessous montre le premier Rover avec l'astronaute Jim Irwin lors de la première des trois excursions de la mission Apollo 15.

En raison de sa conception légère et cohérente, la masse du LRV n'était que d'environ 210 kg. Il était alimenté par quatre moteurs électriques (un par roue) alimentés par deux batteries non rechargeables. La distance maximale de conduite était d'environ 90 km. Grâce à un mécanisme de pliage spécial, il était possible de ranger le LRV dans le module lunaire pour gagner de la place. Il se dépliait en tirant sur des câbles à partir de la zone de chargement. Les roues, qui se composent de cordes de piano tressées, sont particulièrement intéressantes. Elles étaient ainsi très légères, insensibles aux écarts de température extrêmes et assuraient également une certaine suspension au véhicule. Les pneus étaient tellement en filigranes qu'ils ne pouvaient même pas supporter le poids du véhicule dans les conditions de gravité de la terre. Sur la lune, par contre, ils étaient suffisamment stables pour une charge utile pouvant atteindre 490 kg. Au total, le LRV a parcouru une distance totale de 90,5 km pour les trois missions sur la lune, la distance la plus longue du traversier lunaire étant de 7,6 km.