TECHNIK
MUSEUM SPEYER

Exposition Friedel Münch

Le Technik Museum Speyer présente de nombreux modèles du fabricant de motos décédé en 2014, Friedel Münch. Parmi les nombreuses pièces d'exposition de la collection de William Groh figurent, entre autres, 26 pièces uniques soigneusement restaurées qui datent des années 1967 à 1999.

Friedel Münch, véritable visionnaire du sport motocycliste, débuta en réparant des motos dans l'atelier de son père et commença à fabriquer ses propres motos, il y a 45 ans. S'appuyant sur sa passion pour la course, ce maître mécanicien de Hesse s'imposa comme défi permanent d'établir de nouvelles normes dans le domaine de la fabrication des motos.

Il osa être le premier fabricant de motos au monde à utiliser un moteur de voiture à quatre cylindres pour construire une moto de route d'une performance jusqu'alors unique, dénommée « Big Bike ». Bien que la dénomination « Mammut » voulue par Friedel Münch pour cette moto, à l'époque, la plus puissante et également la plus rapide au monde, avec une vitesse de près de 180 km/h, soit déjà protégée par un autre fabricant et ne pourrait donc jamais être utilisée officiellement, ce nom pour ces motos Münch 4 reste répandu dans le cercle des fans de Münch, encore à ce jour. La décision d'adapter un moteur à quatre cylindres NSU série 1000 de 55 ch à une moto fit brusquement de Friedel Münch un avant-gardiste en matière de technique de fabrication.

Les motos Münch jouirent rapidement d'une forte popularité, mais du fait du caractère unique et complexe de la finition de ces motos, l'entreprise dut toujours avoir recours à un soutien financier extérieur. En 1973, l'entreprise tomba finalement en faillite à Altenstadt / Hesse, et les droits liés à la marque revinrent en 1974 au grossiste alimentaire Heinz W. Henke. Leurs chemins se séparèrent en 1976 après deux années de collaboration avec Friedel Münch. Alors que Henke cessait la production dans l'entreprise Münch d'origine, après un total de 478 motos Münch construites, en 1980, Münch poursuivait son travail, à nouveau seul, et continuait de fabriquer et vendre ses motos, à la demande de la clientèle, sous les noms « Horex » ou « Titan ».

Friedel Münch mit sur pied son dernier grand projet avec l'entrepreneur de Wurtzbourg, Thomas Petsch, en 2001 - une production en petite série du Mammut 2000. Cependant, des 250 pièces initialement prévues, seules 15 motos purent être construites, le coût extrêmement élevé de fabrication dépassant de loin le prix de vente prévu. Cette moto haut de gamme a une puissance absolue de 260 ch. (sa vitesse maximale est limitée électroniquement à 250 km/h).

L'exposition Friedel au Technik Museum Speyer montre un aperçu unique de l'art de Friedel Münch en matière de conception de motos. Vous pourrez voir un spécimen de la Münch Mammut 2000 et le prototype correspondant, environ 30 réservoirs de moto, qui furent tous conçus et fabriqués sur mesure pour les besoins spécifiques de la moto et de son conducteur, deux modèles rares avec side-car et un trike, pour lesquels des pièces Münch furent également utilisées. Le musée présente également une moto appelée « Daytona Bomber », conçue et construite en 1970 pour le record du monde de l'heure sur la piste de course de Daytona Beach / États-Unis.

The selected language is not available. What you want to do?

Mit Klick auf [OK] öffnet sich die Website des Technik Museum Speyer in einem neuen Fenster.
Bitte beachten Sie, dass das Technik Museum Speyer etwa 35 Kilometer von Sinsheim entfernt liegt und ein separates Museum ist.